Jeu : Archéologie du futur

lobby lobbies
Le poids des lobbies en Europe
18/04/2015
Bipolaire
Plus ou moins bipolaire
22/04/2015

Jeu : Archéologie du futur

Archeologie future

Il m’arrive souvent de me poser des questions finalement assez débiles à bien y réfléchir. La dernière vraiment débile, je vais la partager avec vous et vous demander, si vous le souhaitez, de vous prêter au jeu. C’est en rapport avec l’archéologie

Comment jouer : Pour cela, rien de plus simple : répondez en commentant directement sous l’article (pas dans les réseaux sociaux, sinon les réponses risques d’être disséminées un peu partout et cela nuira à l’interactivité souhaitée) ou dans le forum pour encore plus d’interactivité.

Bon j’y vais, mais attention, elle est gratinée 🙂

Alors voilà, je me posais la question de savoir ce que les archéologues du futur (mettons dans 1.000 ans, ou 5.000 si vous voulez) penserons de nous.

Archeologie futureVoilà, c’est bête, mais ils vont finir par creuser, trouver des trucs d’un temps très lointain – le nôtre – et se demander comment nous vivions, à quoi pouvaient bien servir certains objets, être admiratifs devant notre niveau de technologie ou, au contrainte, horrifiés de retrouver des charniers, des cimetières militaires géants ou des ossuaires décorés avec des obus.

On peut aussi imaginer d’autres pistes : l’aventure internet commence à peine, somme toute. Dans 1.000 ans, que serons devenues les données que nous y inscrivons chaque jour ? Y aura-t-il des archéologues du Net ?

Plus grave : les déchets nucléaires. On va les enfouir. On sait que ces merdes vont avoir des durées de vie de 100 à 500.000 ans (hé oui, il faut bien réfléchir avant de construire du nucléaire…). Par exemple le site d’enfouissement que l’on construit dans la Meuse malgré les protestations des populations locales (mais bon, y a eu enquête publique, comme à Sivens…), va contenir des monceaux de déchets radio-actifs à des centaines voire des milliers de mètres sous terre. Cet endroit, il va falloir que les générations futures puissent le repérer (dans l’esprit de ce que Jean-Pierre Brun nomme “jachère historique”), l’identifier comme dangereux. Comment va-t-on faire cela ? Et que vont-il penser de tout cela ?

Vont-ils retrouver par hasard des villes sous la mer une fois que le niveau de l’eau aura suffisamment augmenté ? Y aura-t-il à cet époque à nouveau de la glace au pôle Nord ?

C’est donc à un jeu de prospective que je vous invite, et j’espère que, tout comme moi, vous serez impatients de découvrir ce que nous, contemporains, pensons collectivement de notre monde au moyen de ce saut dans le temps qui permettra de décaler, un temps, notre regard.

→ Ce qui me rassure, c’est que d’autres avant moi se sont posé de semblables questions. Et y ont répondu avec humour !

Dernière précision, importante : y a rien à gagner. Gnarf.

Wake up.

Lovegiver

Commenter directement depuis Facebook

Lovegiver
Lovegiver
Je tente de décrypter l'actualité en croisant différentes sources d'informations dont je fournis systématiquement les liens. Je livre également mes réflexions sur la compréhension que j'ai des événements dans l'espoir de susciter un échange avec les lecteurs. On me reproche à l'occasion de faire des articles trop longs, mais je m'efforce surtout d'être clair. Je suis ouvert à la critique si celle-ci est constructive et permet de progresser.

Nous apprécions vos commentaires.

1 Commentaire sur "Jeu : Archéologie du futur"

avatar
WordPress spam bloqué par CleanTalk.
  Subscribe  
newest oldest most voted
Notify of
Adrien
Membre

Déjà ils vont trouver des montagnes de déchets plastiques, métalliques ou même radioactifs comme tu dis.
Et là, ils vont faire le lien avec le saccage du paysage et certaines maladies dont ils vont être les victimes.

Coup de pouce

Merci d'avance de partager ce post sur votre réseau social favori.

Jeu : Archéologie du futur

#Prospective Archéologie : que penserons de nous les archéologues du #futur ? VOUS détenez les réponses. Venez les partager.
Skip to toolbar