Au royaume des aveugles, #Valls est Premier Ministre

laïcité
Laïcité, Concordat, comprends pas
31/03/2015
Sodas
Les #fontaines à #sodas interdites en France, ce serait impossible avec le #TAFTA
02/04/2015

Au royaume des aveugles, #Valls est Premier Ministre

Tu casses les burnes Valls

Depuis la fessée déculottée du Parti Socialiste aux élections départementales dont le 2nd tour s’est achevé dans la soirée de dimanche, une méchante blague circule alors que tout le monde sait bien qu’il est interdit de tirer sur les ambulances.

lolLa blague, c’est que, selon un sondage M6 – Harris Interactive, 57% des français souhaitent que Manuel Valls soit maintenu à son poste.

Du coup, comme on ne gouverne pas avec les sondages mais, en l’espèce, un peu grâce à eux quand même, il est important d’expliquer comment, d’un côté, les français sanctionnent le tandem au pouvoir en lui retirant plus de la moitié des départements gérés auparavant par la gauche et, dans le même temps, semblent être d’accord pour que Manuel Valls reste à Matignon.

Se pourrait-il par exemple que les français, déçus d’avoir été trahis par François Hollande, sanctionnent ce dernier à chaque élection intermédiaire, tout en souhaitant conserver dans ses fonctions celui qui, les doigts sur la couture du pantalon, déclare n’être que l’exécuteur  de la politique décidée par le Président ? Ceci ne serait possible que si les français, se fichant du contenu de la politique menée, s’attachait plutôt à la personne qui la met en œuvre. En l’occurrence, on aurait une preuve supplémentaire que les français apprécient plus que de raisons les caractères autoritaires, les hommes providentiels, et ce quoi qu’ils fassent. Et en général, plutôt petits et montés sur talonnettes.

Se pourrait-il encore que les français croient Manuel Valls quand celui-ci déclare qu’il y a des “améliorations de la situation économique que les Français ne voient pas” ? Puisque les effets ne sont pas visibles et que le pire reste à venir en matière de déconstruction de notre droit du travail, les français n’ont aucune bonne raison de vouloir conserver notre actuel Premier Ministre à son poste.

En réalité, les français, comme les partis de gauche ainsi que l’aile gauche du PS, se sont désolidarisés du Parti Socialiste dont ils dénoncent la dérive droitière. La défaite de la gauche aux départementales est donc avant tout celle du Parti Socialiste, ce que Manuel Valls veut planquer sous le tapis en prétendant que la principale raison de l’échec du PS, qui est aussi le sien au vu de son engagement personnel dans cette campagne, est la désunion de la gauche et son éclatement. Si cela avait été le cas, il n’aurait pas eu besoin d’utiliser le 49.3 pour faire passer la loi Macron non ?

[…] le Premier ministre insiste sur la “responsabilité collective”. “Je n’accuse personne. Mais la division mène à la défaite”, a-t-il ajouté, pointant les désunions de la gauche et l’abstentionnisme des électeurs de gauche.(L’Express)

Tout ceci me fait penser à cette magnifique chanson de Michel Jonasz, “Dîtes-moi”, qui date de 1974 :

Dîtes-moi, dîtes-moi,

Qu’elle est partie pour un autre que moi

Mais pas à cause de moi

Dîtes-moi ça, dîtes-moi ça

Ce déni de la réalité pourrait laisser penser que Manuel Valls, comme de nombreuses personnalités politiques, souffre d’une certaines forme de névrose qui l’empêcherait d’accéder à une élémentaire lucidité.

Pourtant, il déclare :

“Il faut affronter la réalité, c’est ma marque de fabrique”.

Jean-Vincent PlaceOr la réalité, c’est que personne à gauche, sauf peut-être Jean-Vincent Placé qui se verrait bien ministre, ne souhaite affronter la réalité aux côtés de Manuel Valls. Il lui est donc facile de déclarer que si d’autres partis de gauche veulent intégrer son gouvernement ce sera à SES conditions, la première étant de ne rien changer à la politique actuelle et la seconde étant d’accélérer et d’approfondir les réformes. On n’attrape pas les mouches  avec du vinaigre, sauf peut-être, Jean-Vincent Placé…

Par conséquent, quelle réalité se cache derrière ces 57% d’opinions favorables qui font dire à Manuel Valls :

“Les Français veulent que je reste à mon poste”.

Et bien c’est très simple : 60% des électeurs de droite souhaitent que Manuel Valls reste à Matignon (hors-FN), ce qui est pire qu’un constat d’échec pour un parti de gauche comme prétend encore l’être le Parti Socialiste : c’est Judas qui vous baise avant que le coq ait chanté 3 fois. Et c’est peut-être pour cela que Jean-Vincent Placé pose en photo avec une poule dans les bras.

[socialpoll id=”2262184″]

 

Wake up.

Lovegiver

Commenter directement depuis Facebook

Lovegiver
Lovegiver
Je tente de décrypter l'actualité en croisant différentes sources d'informations dont je fournis systématiquement les liens. Je livre également mes réflexions sur la compréhension que j'ai des événements dans l'espoir de susciter un échange avec les lecteurs. On me reproche à l'occasion de faire des articles trop longs, mais je m'efforce surtout d'être clair. Je suis ouvert à la critique si celle-ci est constructive et permet de progresser.

2
Nous apprécions vos commentaires.

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Adrien Recent comment authors
WordPress spam bloqué par CleanTalk.
  Subscribe  
newest oldest most voted
Notify of
Adrien
Membre

C’est quoi l’histoire avec la poule ?

Coup de pouce

Merci d'avance de partager ce post sur votre réseau social favori.

Au royaume des aveugles, #Valls est Premier Ministre

57% des français souhaitent que M. #Valls reste à Matignon. Ces français sont à 60% des électeurs de droite. Une raison suffisante pour virer Manuel Valls.
Skip to toolbar