L’Europe divise la droite…

Encore une bataille perdue pour l’emploi
26/04/2014
Nouvelle Donne
Le parti Nouvelle Donne va-t-il créer la surprise aux élections européennes ?
28/04/2014

L’Europe divise la droite…

Dans l’Express de vendredi 25/04/2014 (http://tinyurl.com/jvr25vf), qui commentait une tribune de Laurent Wauquiez et Henri Guaino parue dans le Figaro du même jour, on pouvait lire que l’Europe divisait l’UMP.

Mais pour être divisés sur le fond, encore faudrait-il que celui-ci existât.

Chez les conservateurs, les lignes bougent aussi parait-il !

Et carrément si l’on se fie aux propos de Laurent Wauquiez et Henri Guaino rapporté par l’Express :

Cette tribune a pour objectif d’éviter que le rêve européen des pères fondateurs “tourne au cauchemar”, après “trente années de renoncements” et “d’aveuglements”. “En rupture avec les atermoiements des dernières décennies”, ces parlementaires appellent de leurs voeux une Europe plus souverainiste.

Les signataires décrètent donc que plusieurs choses ne peuvent “plus durer”, parmi lesquelles “l’austérité aveugle qui détruit la croissance et creuse les déficits”, “l’élargissement sans fin”, “la politique monétaire qui fait peser sur l’Europe tout entière le spectre de la déflation”, “l’Europe désarmée” ou “le dumping fiscal et social à l’intérieur de l’Europe”.

Cet “appel” de 40 parlementaires UMP représente donc une position tout à fait minoritaire au sein de la formation de droite. Le souverainisme protectionniste de H. Guaino a en effet été qualifié d’idée “stupide” par A. Juppé, et J.F. Copé a, de son côté, écarté d’un revers de la main les propos de L. Wauquiez qu’il estime “personnelles” et “populistes”.

Il faut rappeler que la ligne directrice de l’UMP dans le cadre du prochain scrutin européen consiste à ne pas présenter l’Europe comme un “monstre”.

Ce que l’on remarque immédiatement dans cette tribune, c’est que le constat qui sert de base à l’argumentaire a déjà été fait par d’autres formations politiques. On retrouve bien sûr avec H. Guaino le protectionnisme cher au Front National. Mais on retrouve également des constats d’inspiration plus à gauche relatifs à l’application bornée d’une cure d’austérité ou à la désindustrialisation de notre pays qui résulte directement de “la politique de la concurrence qui interdit toute politique industrielle et qui met les entreprises européennes à la merci de leurs concurrents“.

On ne peut s’empêcher de penser qu’une partie des arguments avancés résultent directement des politiques droitières auxquelles L. Wauquiez et H. Guaino apportaient leur soutien plein et entier quand l’UMP était aux commandes. Qui en effet se souvient de leurs protestations quand l’Europe a imposé les mêmes cures d’austérité à la Grèce, au Portugal ou à l’Espagne ? Qui se souvient des lamentations de L. Wauquiez et H. Guaino quand il s’agissait de laisser libre court à une concurrence pure et parfaite qui, du fait du dumping social en court dans d’autres pays, ont petit à petit grignoté le tissu industriel de la France ? S’étaient-ils émus lors de la directive Bolkestein qui permettait au sein de l’Europe de mettre en œuvre du dumping social en mettant en concurrence les travailleurs de l’Ouest versus les nouveaux arrivants de l’Est, beaucoup plus pauvres, beaucoup moins bien payés, beaucoup moins bien couverts socialement ?

Cette tribune, mais cela n’engage que moi, sent le réchauffé servi par des entrepreneurs politiques en mal d’existence. Parce que le constat concernant la droite aujourd’hui, quoi que ses représentants veuillent nous laisser penser, c’est qu’une grande partie de ce dont nous souffrons collectivement aujourd’hui est entièrement le résultat de leur politique. C’est la droite qui se bat pour tout déréglementer, c’est la droite qui veut de la libre-concurrence dans tous les domaines, c’est la droite qui sape notre modèle social en détricotant nos droits afin de financer la compétitivité des entreprises alors que la richesse est toujours plus concentrée entre de moins en moins de mains. Les responsables de droite de ces 40 dernières années n’ont apporté que des problèmes en se bornant à reprendre à leur compte des théories économiques ultra-libérales qu’ils ont appliqué bêtement sans savoir imaginer les conséquences de leurs actes. Les entendre se plaindre de l’Europe qui ne fait qu’appliquer, à l’échelon supérieur, les mêmes idéologie qu’eux, c’est savoureux, parce que cela les place, une fois n’est pas coutume, dans le rôle de ceux qui ne peuvent que subir sans avoir leur mot à dire : le nôtre.

Wake up.

Lovegiver.

Commenter directement depuis Facebook

Lovegiver
Lovegiver
Je tente de décrypter l'actualité en croisant différentes sources d'informations dont je fournis systématiquement les liens. Je livre également mes réflexions sur la compréhension que j'ai des événements dans l'espoir de susciter un échange avec les lecteurs. On me reproche à l'occasion de faire des articles trop longs, mais je m'efforce surtout d'être clair. Je suis ouvert à la critique si celle-ci est constructive et permet de progresser.

Nous apprécions vos commentaires.

avatar
  Subscribe  
Notify of

Coup de pouce

Merci d'avance de partager ce post sur votre réseau social favori.

L'Europe divise la droite...

L'Europe divise l'UMP. Une façon pour la droite de faire campagne que de trouver des adversaires en interne sans provoquer d'autres partis sur le fond.
Skip to toolbar