L’affaire #Kerviel devient l’affaire #SociétéGénérale

Ce qui devait arriver #Areva
07/05/2015
NouvelleDonne
#AntiTAFTA : l’original c’est #NouvelleDonne, pas le #FN
19/05/2015

L’affaire #Kerviel devient l’affaire #SociétéGénérale

Societe Generale

L’information du jour sera, sauf catastrophe d’ici ce soir, le rebondissement dans ce que nous connaissions comme l’affaire Kerviel et dont on parlera dorénavant comme de l’affaire Société Générale.

Tous les ingrédients sont là pour faire un bon blockbuster du genre Erin Brockovich : une firme pourrie, un bouc émissaire évident, une justice partiale et des politiques qui ne comprennent rien et ont encore choisi le camp des méchants.

Le lanceur d’alerte par qui le scandale arrive, Nathalie Le Roy, n’est autre que la commandante de police en charge du dossier à l’époque. Ses révélations sur la façon dont l’instruction avait été menée et l’empressement du Parquet à faire condamner Jérôme Kerviel sont de nature à justifier un réexamen du dossier.

Mediapart rapporte :

Elle raconte une enquête complètement prise en main par la Société générale. La banque impose sa version, choisit les interlocuteurs mais fait aussi pression sur les témoins, refuse de répondre aux réquisitions quand elles dérangent. L’enquêtrice parle aussi de l’étrange attitude du parquet. Malgré les doutes dont elle avait fait part, malgré les témoignages qu’elle avait recueillis, malgré les demandes d’expertise qu’elle avait formulées après avoir repris l’enquête en 2012, le parquet préfère enterrer le dossier et s’en tenir au récit largement développé par la banque, sans aller chercher plus loin.

[…] L’enquête se poursuit dans le cadre de l’information judiciaire confiée aux juges Renaud Van Ruymbeke et Françoise Desset le 28 janvier 2008. Il faut boucler très vite, d’autant que la commission bancaire et surtout le rapport de l’inspection des finances, commandé par la ministre Christine Lagarde, ont déjà tranché le sujet dès mars 2008 : la Société générale est totalement victime des agissements de son trader.

Preuves trafiquées voire pas exploitées, enregistrements de conversations tronqués (avec des blancs aux endroits litigieux), témoins achetés, messages d’alerte avec tête de mort viennent émailler ce récit de Mediapart qui nous laisse pantois quand on apprend que l’état décide de verser 1,7 milliards d’euros de compensation à la Société Générale.

Oui, vous avez bien entendu : 1,7 Mds d’euros du contribuable ont servi à dédommager la Société Générale, comme ça, d’un claquement de doigts de Christine Lagarde, alors Ministre des Finances et qui, semble-t-il, avait la main à la poche facile quand il s’agissait de faire des chèques à des voyous avec l’argent du contribuable.

Bernard Tapis va devoir rembourser les 400 millions d’euros décidés par le duo Sarkozy – Lagarde.

On s’attend à ce qu’à l’issue d’un nouveau procès la Société Générale se voit dans l’obligation de rendre aux contribuables l’argent public détourné par Christine Lagarde et Nicolas Sarkozy au profit d’une banque véreuse.

Bon à savoir : sur les 1,7 Mds d’euros, 472 millions ont été partagés par les actionnaires en dividendes, soit 8€ par français. ^^

Wake up.

Lovegiver

Commenter directement depuis Facebook

Lovegiver
Lovegiver
Je tente de décrypter l'actualité en croisant différentes sources d'informations dont je fournis systématiquement les liens. Je livre également mes réflexions sur la compréhension que j'ai des événements dans l'espoir de susciter un échange avec les lecteurs. On me reproche à l'occasion de faire des articles trop longs, mais je m'efforce surtout d'être clair. Je suis ouvert à la critique si celle-ci est constructive et permet de progresser.

Nous apprécions vos commentaires.

avatar
  Subscribe  
Notify of

Coup de pouce

Merci d'avance de partager ce post sur votre réseau social favori.

L'affaire #Kerviel devient l'affaire #SociétéGénérale

L'affaire Kerviel devient l'affaire Société Générale. Un "Erin Brockovich" à la française qui a coûté 1,7 Mds d'euros au contribuable français : un scandale
Skip to toolbar