Carton Rouge décerné à Patrick Devedjian

Conference Elysee
Conférence de presse à l’Elysée. Sous les ors, des ombres.
11/09/2015
Pink Floyd The Wall
Bien-être : 1 français sur 2 pense “passer à côté de sa vie”
17/09/2015

Carton Rouge décerné à Patrick Devedjian

Patrick Devedjian

Patrick Devedjian

On fait dans le lourd avec cette déclaration datée de vendredi 11 septembre de Patrick Devedjian, président UMP du conseil départemental des Hauts-de-Seine (92), à propos des réfugiés en provenance d’Allemagne :

Face aux réactions suscitées par une phrase tellement ignominieuse, Patrick Devedjian s’est excusé en prétextant une boutade et en réaffirmant son implication personnelle dans la prise en charge des réfugiés par le département qu’il préside.

Or une telle déclaration n’est pas excusable.

D’abord parce qu’elle est faite par une personnalité politique dont la matière-première principale est justement les passions collectives. Ses déclarations, ne serait-ce que par la résonance médiatique à laquelle elle seront soumises du fait de son statut d’élu, ne sont pas neutres. A ce titre, sa responsabilité est plus grande encore. Mais la Justice, parfois trop laxiste dans notre pays, laisse peut-être croire aux élus et responsables politiques que leur statut les protège quand il faudrait au contraire que celui-ci devienne un facteur aggravant (cf. les faits reprochés à Brice Hortefeux, alors ministre de l’Intérieur, et pour lesquels celui-ci n’a écopé que d’une amende de quelques centaines d’euros mais pas d’une inéligibilité).

Ensuite parce qu’il montre que, 70 ans après, il reste toujours possible de jeter au visage du peuple allemand les fautes du passé. Les démarches de pardon, le rapprochement avec l’Allemagne, l’histoire même de l’Europe témoignent de la volonté collective de dépasser cette tragédie dont tous les témoins n’ont pas disparu. Ne faisons pas comme Daech qui évoque les français en parlant des “croisés” (c’est dire à quel point, après des siècles, nos croisades restent pour ces peuples des traumatismes).

Enfin parce qu’en tant que descendant d’arméniens fuyant le génocide perpétré en 1915 par la Turquie à l’encontre de l’Arménie, il est d’autant plus au fait que les mots, souvent, précèdent les actes qu’ils justifient. Ses aïeux sont venus, comme les syriens aujourd’hui, trouver refuge en France, où ils ont pu s’installer et commencer une nouvelle vie dont il est le fruit. Ceci l’oblige vis-à-vis de la tradition d’accueil dont il a lui-même bénéficié et vis-à-vis de ces gens qui, pour les mêmes raisons que ses grands-parents, abandonnent tout pour sauver le peu qu’ils ont : leurs vies.

Les propos de Patrick Devedjian interviennent dans un contexte tendu où les oppositions sont fortes entre partisans de l’accueil et partisans du repli égoïste.

La photo du petit Aylan, qui a fait basculer l’opinion majoritaire en France qui prévalait jusqu’à présent, celle du refus de l’accueil, est dénoncée par les nationalistes comme une mise en scène macabre orchestrée par les autorités . A cette énième théorie du complot, ils répondent sur les réseaux sociaux par d’autres images cherchant à démontrer la nocivité de l’Islam.

Il est du devoir de tous les élus “républicains” de surveiller leurs propos, leur attitude, afin d’éviter de mettre de l’huile sur le feu, car le FN, comme toujours, engrange les points sans rien faire ou en surfant simplement sur la vague des erreurs imprudemment commises.

W. de Saint-Just et M. Le Pen en campagne à Auvers-Saint-Georges

W. de Saint-Just et M. Le Pen en campagne à Auvers-Saint-Georges (91)

Notons au passage que la campagne du FN pour les régionales a déjà débuté, et que c’est justement sur la thématique de l’accueil des réfugiés qu’il axe son programme. En Ile-de-France, c’est dans le département de l’Essonne que Wallerand de Saint-Just et Marine Le Pen ont initié cette campagne en dénonçant l’accueil massif de réfugiés dans des localités rurales du département, comme à Auvers-Saint-Georges. Le discours frontiste est simple et efficace :

[quote font_size=”16″ bgcolor=”#a2cdd5″ color=”#ffffff” bcolor=”#fffa75″ arrow=”yes”]« Il y a 1,5 million de gens qui attendent un logement social en Ile-de-France et qui n’auront jamais la possibilité d’être logés dans un endroit comme celui-là car on a mis en France la préférence étrangère. Il ne s’agit pas de stigmatiser ces populations mais de dénoncer ceux qui sont les responsables de cette situation »[/quote]

Avec les réfugiés, le FN a trouvé un nouveau barême d'échelonnement des malheurs des hommes. Cliquez pour Tweet

Commentez cet article (juste en dessous) ou réagissez directement sur notre forum.

[gap height=”20″]

Wake up.

Lovegiver

Commenter directement depuis Facebook

Lovegiver
Lovegiver
Je tente de décrypter l'actualité en croisant différentes sources d'informations dont je fournis systématiquement les liens. Je livre également mes réflexions sur la compréhension que j'ai des événements dans l'espoir de susciter un échange avec les lecteurs. On me reproche à l'occasion de faire des articles trop longs, mais je m'efforce surtout d'être clair. Je suis ouvert à la critique si celle-ci est constructive et permet de progresser.
Subscribe
Notify of
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Coup de pouce

Merci d'avance de partager ce post sur votre réseau social favori.

Carton Rouge décerné à Patrick Devedjian

Carton Rouge décerné à Patrick Devedjian pour ses déclarations sur les réfugiés en provenance d'Allemagne.
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Skip to toolbar