Déni démocratique en cours

Pétition contre le TAFTA (traité transatlantique)
31/05/2014
San Francisco teste le recyclage total grandeur nature
31/05/2014

Déni démocratique en cours

Démocratie suspendue

Des signaux faibles multiples et répétés sont parfois le signe que quelque chose se passe dont personne n’a conscience de façon claire. Si quelqu’un tousse à côté de vous, cela n’est pas la même chose que quand tout le monde tousse autour de vous. Dans le second cas, il pourrait bien s’agir d’une épidémie.

Il y a des signaux faibles actuellement qui pourraient être symptomatiques d’un déni démocratique.

Si tel était le cas, il serait utile de manifester notre désaccord d’une façon ou d’une autre afin de crier haut et fort que nous ne sommes pas dupes et que nous avons des yeux pour voir.

 

Signal faible #1 : la répétition des fins pour mieux cacher les moyens

Déni démocratique

Déni démocratique

Nous avons observé récemment comment le Parti Socialiste a trahi les votes de ses électeurs en mettant en oeuvre, au travers du Pacte de Responsabilité, une politique de droite, en déconstruisant une partie de la protection sociale de l’ensemble des citoyens au profit d’une baisse des charges accordée aux entreprises afin de faire baisser le coût du travail.

François Hollande et Manuel Valls, en clamant que les français attendent des résultats sur la croissance et l’emploi veulent détourner notre attention quant aux moyens qu’ils mettent en oeuvre pour y parvenir. Or une action politique ne se juge pas uniquement quant à ses fins mais également en considérant les moyens mis en oeuvre.

En effet, si l’on y regarde à 2 fois, l’emploi est au cœur de tous les programmes politiques (à de rares exceptions) en France, de l’extrême gauche à l’extrême droite. La lutte pour l’emploi n’est donc pas en soi une politique de gauche. Ce qui la rend de gauche, ce sont les moyens utilisés, choisis parmi une vaste panoplie. Le partage de l’emploi, proposé par Nouvelle Donne, est une politique de gauche. La diminution du coût du travail (baisse des charges ou baisse du SMIC comme proposé par le MEDEF) est une politique de droite.

Nous avons là un exemple de déni démocratique commis par l’actuelle mandature puisque les électeurs de gauche étaient légitimement en droit d’attendre une politique de gauche alors que, dans les faits, la bataille pour l’emploi s’est traduite par un recul de l’état social.

 

Signal faible #2 : le gel du déclenchement des seuils sociaux

Autre signal faible qu’il conviendrait de prendre en compte : la proposition faite par le Ministre du Travail, François REBSAMEN, de geler pendant 3 ans le déclenchement des seuils sociaux qui s’imposent aux entreprises passant de 9 à 10 salariés, et de 49 à 50.

« Gardons le principe des seuils, à 10 pour créer des délégués du personnel, et à 50 pour le comité d’entreprise, mais suspendons leur enclenchement pendant trois ans », a proposé le ministre du Travail. « Si cela créé de l’emploi, tant mieux, sinon, on remettra les seuils en vigueur et on n’entendra plus l’argument patronal », a-t-il poursuivi.

(Les Echos, 28/05/2014)

Il est bien connu que, quand nos enfants ont envie d’essayer le tabac ou l’alcool, il convient de leur laisser faire leur propre expérience dans l’attente légitime qu’ils en reviennent et admettent que, décidément non, alcool et tabac ne sont pas bons pour eux. Mais si la dépendance s’installe ?

Pierre Gattaz, MEDEF

Gattaz veut déréguler le marché du travail

L’argument selon lequel on accorderait ces 3 ans aux entreprises afin de mieux leur démontrer la fausseté de leur intuition parait irréel. Mais s’agit-il de la vraie motivation ? Ne faut-il pas plutôt voir dans ces manœuvres une façon hypocrite de fermer les yeux sur ce qui se passera dans les prochaines années au sein des entreprises ? Le principal argument de Pierre GATTAZ est le surcoût engendré par ces seuils, de l’ordre de 4,5% selon lui. Argument audible par un gouvernement qui s’est fait le meilleur allié du MEDEF en ce qui concerne le coût du travail mais certainement pas le seul. Dorénavant, les entrepreneurs pourront se comporter avec leurs salariés comme il leur convient sans que personne n’ait rien à y redire.

Déni démocratique au cœur de l’entreprise à la demande de la plus puissante organisation patronale. Cacher ce sein que je ne saurais voir…

 

Signal faible #3 : le droit des contrats entre les mains du gouvernement après auto-dessaisissement du Parlement

Dernier signal faible qui va également dans le sens du déni démocratique : “l’Assemblée Nationale française a voté un texte qui permet au gouvernement de modifier le “droit des contrats” (code civil) par ordonnances, alors même que le Sénat avait rejeté cette idée A L’UNANIMITÉ peu de temps auparavant” (Mediapart, 16/04/2014).

Dans notre 5ème République, les 2 chambres doivent voter les lois dans les mêmes termes. En cas de désaccord, l’Assemblée Nationale a le dernier mot et peut adopter le texte sous la forme qu’elle souhaite sans tenir compte en aucune manière des amendements du Sénat.

Dans le cas ou le Sénat exprime son désaccord à l’unanimité, l’Assemblée Nationale peut-elle faire ce qu’elle veut…?

Le président du Sénat, 3ème personnage de l’Etat, parle d’un véritable coup d’état. Coup d’état nécessaire si l’on souhaite que le TAFTA soit signé puisque ces dispositions sont une exigence des Etats-Unis en vue de la signature du traité transatlantique.

Il est donc très important de signer cette pétition si l’on ne souhaite pas que passe ce traité.

 

Wake up.

Lovegiver

Commenter directement depuis Facebook

Lovegiver
Lovegiver
Je tente de décrypter l'actualité en croisant différentes sources d'informations dont je fournis systématiquement les liens. Je livre également mes réflexions sur la compréhension que j'ai des événements dans l'espoir de susciter un échange avec les lecteurs. On me reproche à l'occasion de faire des articles trop longs, mais je m'efforce surtout d'être clair. Je suis ouvert à la critique si celle-ci est constructive et permet de progresser.
Subscribe
Notify of
guest
2 Commentaires
newest
oldest most voted
Inline Feedbacks
View all comments
fynna33

si je puis me permettre pour completer il faut aller remplir ceci :http://ec.europa.eu/yourvoice/ipm/forms/dispatch?form=ISDS

de l aide pour remplir ici:
http://www.no-transat.be/plus-infos/mobilisation-generale

Merci à nos amis belges

Coup de pouce

Merci d'avance de partager ce post sur votre réseau social favori.

Déni démocratique en cours

Des signaux faibles laissent penser qu'un déni démocratique est en cours en France. Derrière, toujours le même ennemi : le libéralisme.
2
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Skip to toolbar