Ils ont (encore) tué Jaurès

Les CDD : un service aux entreprises rendu par l’état
29/07/2014
L’Argentine en défaut de paiement
31/07/2014

Ils ont (encore) tué Jaurès

Ce 31 juillet 2014 sera commémorée en France le centenaire de la mort de Jean Jaurès.

Mais Jaurès n’est pas mort qu’une fois.

La commémoration du 31 juillet est relative à l’assassinat de Jaurès par un nationaliste, Raoul Villain. On dit ce dernier déséquilibré… N’empêche que la mort de Jaurès, le pacifiste, qui luttera contre le déclenchement des hostilités avec l’Allemagne, permet opportunément le ralliement des “socialistes” à l’Union Sacrée et d’éviter la grève générale. Le lendemain, la guerre est déclarée.

En 1919, Jaurès est assassiné une deuxième fois, toujours par le nationalisme. Raoul Villain, son meurtrier, est acquitté des chefs d’homicide et de préméditation, et la veuve de Jaurès condamnée à la prise en charge des frais de justice. Le contexte très nationaliste de l’après-guerre n’y est pas pour rien.

Le 3ème meurtre de Jaurès est un lynchage collectif. De victime sacrificielle il devient père-fondateur de notre république, dont tout le monde se réclame, chacun lui arrachant un petit bout de chaire à mesure que son héritage est consommé.

On se souvient de Sarkozy citant le nom de Jaurès des dizaines de fois (82) au cours de sa campagne de 2007 pour mieux reprocher à la gauche de l’avoir oublié. Cette gauche qui, légitimement, revendique cet héritage, a-t-elle d’ailleurs encore quelque chose de commun avec le Jaurès de notre panthéon ? Valls prétend que Jaurès aurait voté le Pacte de Responsabilité.

Jaurès était socialiste dans un contexte où la bourgeoisie, succédant à l’aristocratie, prenait les commandes contre les intérêts du plus grand nombre.

Jaurès était socialiste alors que les idéaux de la Révolution française étaient encore prégnants dans les esprits : liberté, égalité, fraternité. Les révolutions populaires avaient donné lieu à des bains de sang (plus de 30.000 morts à Paris parmi les révoltés de la Commune). L’état providence était porté sur les fonds baptismaux pendant que des grèves étaient matées par les armes.

Jaurès était socialiste au cours de la période qui voyait se développer le salariat de masse, concentré dans les villes au sein de grandes unités de production.

Aujourd’hui tout est différent, car c’est au reflux qu’on assiste. Les gens n’ont plus les moyens de vivre en ville, repartent vers les campagnes, souvent sans travail, donc dans la précarité. Les lobbies, qui sont souvent des émanations des entreprises, dictent leurs lois aux politiques. Les enjeux sont ailleurs, dans des sphères financières qui ont placé l’économie réelle sous leur joug. L’état providence est, à la faveur du remboursement de la dette, progressivement démantelé. Le droit du travail est remis en cause. Le dumping social est organisé aux niveaux européen et mondial.

Tout est à refaire. Voilà certainement ce que serait le combat de Jaurès, loin des récupérations partisanes qui galvaudent l’esprit en essorant les mots. Le glissement sémantique du Front National, qui détourne et s’approprie les idées de la gauche en prétendant défendre les droits des travailleurs est un scandale.

NON, Jaurès n’aurait pas voté Front National tout ça parce qu’il aurait usé à l’occasion du mot “patrie”. Jaurès a lutté contre le nationalisme et l’esprit revanchard. En la personne de Louis Aliot, c’est le nationalisme, encore une fois, qui porte le coup fatal par le détournement de trop.

 

Wake up.

Lovegiver

 

A écouter sur LeMonde.fr :

[dailymotion id=x22czqf]

Commenter directement depuis Facebook

Lovegiver
Lovegiver
Je tente de décrypter l'actualité en croisant différentes sources d'informations dont je fournis systématiquement les liens. Je livre également mes réflexions sur la compréhension que j'ai des événements dans l'espoir de susciter un échange avec les lecteurs. On me reproche à l'occasion de faire des articles trop longs, mais je m'efforce surtout d'être clair. Je suis ouvert à la critique si celle-ci est constructive et permet de progresser.
Subscribe
Notify of
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Coup de pouce

Merci d'avance de partager ce post sur votre réseau social favori.

Ils ont (encore) tué Jaurès

Jean Jaurès sera célébré à l'occasion de la commémoration du centenaire de son assassinat par un nationaliste. Les nationalistes le tueront 3 fois.
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Skip to toolbar