Deprecated: Function create_function() is deprecated in /volume1/web/wordpress/wp-content/plugins/LayerSlider/wp/widgets.php on line 4 François, un Gorbatchev au Vatican | Au commencement était le Verbe...

François, un Gorbatchev au Vatican

Le FMI mis en cause dans la propagation d’Ebola
22/12/2014
L’appel des élus contre la privatisation des autoroutes – Signez la pétition!
23/12/2014

François, un Gorbatchev au Vatican

En bon manager, François recadre ses cadres.

Si l’on m’avait dit que je pourrais un jour trouver quelque chose de positif à un homme d’église !

Pape FrancoisAprès 15 siècles de dérive monarchiste d’une église devenue état, considérée pour ses potentialités de “carrière” par les puînés de grandes familles, un pape est nommé qui décide enfin de donner un bon coup de pied dans cette fourmilière d’ambitieux qui n’avaient comme point cardinal que le saint siège sur lequel ils rêvaient de poser un jour leurs augustes postérieurs.

Le pape François a donc présenté à ses cardinaux, au cours d’une cérémonie traditionnelle de fin d’année, la liste des 15 maladies qu’il avait diagnostiquées chez eux. Voici à mon goût les plus savoureuses.

Maladie n°8 : «la schizophrénie existentielle», qui conduit à «une double vie» et une «hypocrisie typique du vide spirituel que des titres académiques ne peuvent cacher». La «conversion est alors urgente»

Maladie n°13 : «la maladie de l’accumulation» de biens matériels.»

Maladie n°15 :  [celle] «du profit mondain, de l’exhibitionnisme», la «recherche insatiable du pouvoir».

 

Le lecteur averti notera que ces défauts, ces dérives, ne concernent pas que l’église catholique. Ils sont, eux aussi, universels.

On les retrouvera donc chez bon nombre d’individus “aux responsabilités”, ce qui semblerait indiquer que la recherche du pouvoir, qu’il soit religieux, politiques ou économiques, est également porteuse de nombreuses tares qui caractérisent plus largement nos sociétés.

GorbatchevSelon l’analyse de La Croix, le discours du pape à la curie (l’administration et le gouvernement du Vatican) pourrait être interprété comme un signal d’alarme à l’attention de la curie elle-même pour son attitude envers les réformes qu’il appelle de ses vœux, mais également de l’ensemble des croyants qu’il appellerait ainsi à se positionner.

Un prélat a déjà été démis de ses fonctions au sein de l’état vaticanais. D’autres pourraient bientôt suivre si le pape ne parvenait pas à réunir une majorité parmi les cardinaux autour de ses réformes. C’est donc à une révolution de palais à laquelle nous assistons, conduite par son plus éminent occupant contre l’aristocratie conservatrice sur laquelle il s’est appuyé pour parvenir au sommet.

Ceci n’est pas sans rappeler Mikhaïl Gorbatchev qui avait contribué à la chute de l’Union Soviétique faute d’avoir pu la réformer de l’intérieur.

Souhaitons que le capitalisme libéral mondial fera lui aussi prochainement sa révolution de palais.

 

Wake up.

Lovegiver

Commenter directement depuis Facebook

Lovegiver
Lovegiver
Je tente de décrypter l'actualité en croisant différentes sources d'informations dont je fournis systématiquement les liens. Je livre également mes réflexions sur la compréhension que j'ai des événements dans l'espoir de susciter un échange avec les lecteurs. On me reproche à l'occasion de faire des articles trop longs, mais je m'efforce surtout d'être clair. Je suis ouvert à la critique si celle-ci est constructive et permet de progresser.

Nous apprécions vos commentaires.

avatar
  Subscribe  
Notify of

Coup de pouce

Merci d'avance de partager ce post sur votre réseau social favori.

François, un Gorbatchev au Vatican

Le pape François adresse un ultimatum à sa curie : ce sera avec lui ou contre lui. Les dossiers sont prêts en cas de dissidence.
Skip to toolbar