Gravity Payments : le progrès social en provenance des USA

HSBC Ricci Swiss Leaks
HSBC – Swiss Leaks – Arlette Ricci
14/04/2015
Les Républicains
Les Républicains : quand le maquillage veut cacher la vérole
16/04/2015

Gravity Payments : le progrès social en provenance des USA

Gravity Payments

Voici une initiative suffisamment rare pour qu’on en parle. Dire qu’elle détonne dans le contexte socio-économique que nous connaissons est un euphémisme.

Il y a tout juste un peu plus de 100 ans naissait, aux États-Unis, un nouveau type de contrat-social nommé le fordisme.

Cette approche de l’entreprise conjuguait le taylorisme, vecteur de gigantesques gains de productivité, et une certaine forme de paternalisme “social”, une bienveillance intéressée à l’égard des salariés qui associait refus des syndicats mais haut niveau de salaires.

Plutôt que d’être l’unique bénéficiaire des gains de productivité réalisés grâce à l’automatisation des procédés de fabrication et à l’adoption de ce que l’on connait comme “organisation scientifique du travail” (en gros des micro-tâches répétitives), Henry Ford avait fait le choix de partager une partie des bénéfices réalisés avec ses salariés. Son approche était simple : si ses salariés étaient mieux payés, non seulement ils s’investissaient plus et travaillaient mieux, mais ils avaient de surcroit les moyens d’acheter les voitures qu’ils produisaient.

Alors que le monde connait depuis plusieurs décennies un mouvement exactement inverse – des gains de productivité sont encore obtenus par l’automatisation et la robotisation, mais la valeur ajoutée dégagée n’est plus partagée de façon raisonnable -, Dan Price, PDG et fondateur de l’entreprise Gravity Payments, vient de décider de renouer avec le fordisme.

Alors qu’il prenait 1 million de dollars de salaire annuel quand ses salariés ne percevaient en moyenne que 48.000 dollars, Dan Price a pris la décision incroyable d’augmenter massivement ses 120 salariés et de baisser son propre salaires. Dorénavant, tout comme ses salariés, il touchera chaque année une salaire de 70.000 dollars (ce qui équivaut à 66.000 euros).

Ce geste incroyable a suscité une énorme surprise outre-atlantique. D’abord au sein de son entreprise, car pour certains salariés cela correspond à une augmentation de… 100% ! Mais il est dit aussi que le PDG de Gravity Payments a souhaité faire un gros coup de comm’ sur son entreprise en faisant parler de lui par ce geste absolument exceptionnel.

Lui se défend de vouloir simplement relancer le débat sur les écarts de salaires aux États-Unis, qui sont parmi les plus élevés de la planète. On parle d’un rapport de 1 à 300 entre les salaires versés aux employés versus les salaires perçus par les dirigeants.

Souhaitons que ce débat ait vraiment lieu au pays de tous les excès et que cette initiative fasse des émules parmi la jeune génération d’entrepreneurs.

Pendant ce temps-là, en France, le salaire de Carlos Ghosn, PDG de Renault, vient d’être augmenté de 167%, passant de 2,67 millions d’euros à 7,22 millions… alors qu’un “accord de compétitivité“, consistant en un gel des salaires des employés, avait été signé entre la direction et les syndicats. Si je compte bien, le différence de salaire entre Carlos Ghosn et ses employés sera de 1 à 300. Le compte y est, la boucle est bouclée.

Longue vie à Gravity Payments. Quant à Carlos Ghosn…

Wake up.

Lovegiver

Commenter directement depuis Facebook

Lovegiver
Lovegiver
Je tente de décrypter l'actualité en croisant différentes sources d'informations dont je fournis systématiquement les liens. Je livre également mes réflexions sur la compréhension que j'ai des événements dans l'espoir de susciter un échange avec les lecteurs. On me reproche à l'occasion de faire des articles trop longs, mais je m'efforce surtout d'être clair. Je suis ouvert à la critique si celle-ci est constructive et permet de progresser.

Nous apprécions vos commentaires.

avatar
  Subscribe  
Notify of

Coup de pouce

Merci d'avance de partager ce post sur votre réseau social favori.

Gravity Payments : le progrès social en provenance des USA

Gravity Payments : peut-être la seule entreprise au monde où le patron a décidé de partager son salaire avec ses employés. #GravityPayments
Skip to toolbar