Incroyable : selon l’Institut Molinari la France vit à crédit

low-cost
Ma vie Low Cost : parce que je le vaux bien
09/11/2015
Not Afraid
Vendredi 13 à Paris. Not Afraid !
15/11/2015

Incroyable : selon l’Institut Molinari la France vit à crédit

[quote font_size=”16″ bgcolor=”#e8e3e3″ color=”#” bcolor=”#ecf835″ arrow=”yes”]Un bon indicateur est un indicateur qui parle.[/quote]

Ceci pourrait être tiré d’un roman policier, mais il s’agit dans notre cas d’une règle essentielle en matière de communication. Qu’on travaille dans le secteur privé ou dans une administration, pour qu’un indicateur soit utile, il doit répondre à certaines exigences que les spécialistes du coaching ont synthétisées dans un acronyme : SMART, voire SMARTER pour ceux qui en veulent toujours plus.

Le fait qu’un indicateur soit parlant, qu’il évoque quelque chose à ceux qui en ont connaissance, qu’il guide l’action, c’est la “S” de SMART(ER) : “S” comme simple ou comme signifiant.

Nous-mêmes, au cœur de ces pages, nous cédons parfois à l’élégance des indicateurs SMART.

Par exemple, quand, à la mi-août, nous communiquons sur le fait que, à partir de cette date, l’humanité vit à crédit en prélevant sur la nature plus que celle-ci ne parvient à produire dans toute une année, nous utilisons un indicateur de type SMART, une simple date, permettant de comprendre immédiatement la réalité qui sous-tend la construction de l’indicateur. Parce que cette situation nous semble préoccupante, nous cherchons à favoriser une prise de conscience immédiate et facile auprès de nos lecteurs.

institut économique molinariNous ne sommes pas les seuls à apprécier ce genre d’indicateurs. L’institut économique Molinari vient de produire un indicateur identique disant, je cite, qu’à compter d’aujourd’hui la France vit à crédit. Toute dépense effectuée par l’État (au sens large) entre maintenant et le 31 décembre représente une nouvelle dette contractée auprès des marchés financiers .

Vient ensuite l’incontournable classement entre protagonistes européens : l’Allemagne, le Danemark, loin devant ; la France dans les dernières positions.

Pour mémoire, ce think tank libéral produit un autre indicateur de type SMART qui est celui de la “libération fiscale”, date à laquelle les français ont fini de payer leurs impôts annuels et conservent le fruit de leur travail.

Si l’information est intéressante, la question demeure toujours la même : qui sert-elle et dans quel but ?

En effet, l’actualité récente, la réforme du droit du travail par exemple, nous démontre que certains rapports, certaines études, tombent toujours à point nommé pour le gouvernement qui n’a alors qu’à faire semblant de piocher dans ce que l’expertise française offre de mieux. Ainsi des rapports Combrexelle et Terra Nova ou encore de l’ouvrage co-signé Antoine Lyon-Caen et Robert Badinter, “Le Travail et la Loi“, dans lequel ses auteurs promeuvent plus de dialogue social et moins d’État dans le domaine du droit du travail. Est-ce un hasard si c’est à Robert Badinter que Manuel Valls va confier la responsabilité de dessiner les contours (le MEDEF remplira) du futur code du travail ?

L’étude de l’institut Molinari, qui revendique son orientation clairement libérale, est donc une première pierre jetée dans nos jardins à la française et qui annonce, sans en avoir l’air, les prochains sacrifices qu’il nous sera prié de faire en matières de salaires, de fiscalité, de retraites et tutti quanti si nous voulons éviter, comme la Grèce, d’avoir à demander de l’aide à nos amis.

Une pierre que la gauche au pouvoir (celle du PS) vient de se prendre en pleine face parce qu’elle va devoir, à quelques semaines des régionales, se positionner sur les déficits, le chômage dont la courbe ne s’inverse pas et une croissance aussi peu vigoureuse qu’un nonagénaire en panne de citrate de sildénafil.

[gap height=”20″]

Wake up.

Lovegiver

Commenter directement depuis Facebook

Lovegiver
Lovegiver
Je tente de décrypter l'actualité en croisant différentes sources d'informations dont je fournis systématiquement les liens. Je livre également mes réflexions sur la compréhension que j'ai des événements dans l'espoir de susciter un échange avec les lecteurs. On me reproche à l'occasion de faire des articles trop longs, mais je m'efforce surtout d'être clair. Je suis ouvert à la critique si celle-ci est constructive et permet de progresser.
Subscribe
Notify of
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Share via
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Skip to toolbar