Le libéralisme fait reculer la France d’une place

Grèce : Rendons-leur la démocratie ! (Troïka basta !)
06/01/2015
#JeSuisCharlie
07/01/2015

Le libéralisme fait reculer la France d’une place

INFO LE FIGARO – La France perd sa place de 5e économie mondiale

La France est rétrogradée à la 6e place économique mondiale avec un PIB, en 2014, inférieur de 98 milliards d’euros par rapport à celui du Royaume-Uni. En cause : la faiblesse de la croissance française et la baisse de l’euro.

 

Je vous le dis, il n’y a pas de fumée sans feu. Voilà pour la France une bien mauvaise façon de débuter l’année. Et que dire du mandat de François Hollande qui sera celui d’une rétrogradation préparée, comme on attendrit la viande, par des décennies de libéralisme de droite comme de gauche.

C’est aussi une mauvaise année pour le libéralisme et ses thuriféraires, car nous avons ici un indicateur plus synthétique encore que le PIB qui nous prouve par A + B que le libéralisme c’est bidon, de la merde en barre. Depuis tant de décennies qu’on nous promet la croissance et les emplois qu’elle induit (dans un monde idéal où les gains de productivité n’existent pas et dans lequel les gens semblent ne pas consommer quand ils n’ont pas de travail), voilà qu’on tombe d’un cran, collectivement.

Au quotidien ça ne changera rien d’être 5ème ou 6ème, on ira toujours au boulot, on achètera notre pain, on fera un loto de temps en temps, sauf bien sûr si les chantres du libéralisme profitent de l’occasion pour nous dire quelque chose qui ressemblerait à : “on vous l’avait bien dit qu’il fallait de la croissance”. Et hop la rigueur, les pactes qui ressemblent à des marchés de dupes, la déconstruction de l’état social, la privatisation de nos institutions comme l’éducation.

Oui, mais il y en a de la croissance, même petite, donc il y a une augmentation de l’enrichissement de certains que les autres ne ressentent pas du tout, voire même ils ressentent le contraire. Parce que les gains de productivité, les délocalisations, la concurrence des produits importés résultant de ces délocalisations détruisent nos emplois. C’est ça le libéralisme : un outil qui suce jusqu’à la moelle des états, c’est à dire la richesse collective, pour maintenir un ordre social dans lequel les possédants sont en haut de l’échelle.

C’est ce que nous devons refuser parce que nous savons le sort funeste qui nous attend si nous ne faisons rien : la 7ème place.

A lire également (source de l’illustration) cet article sur Islam & Info.

Wake up.

Lovegiver

Commenter directement depuis Facebook

Lovegiver
Lovegiver
Je tente de décrypter l'actualité en croisant différentes sources d'informations dont je fournis systématiquement les liens. Je livre également mes réflexions sur la compréhension que j'ai des événements dans l'espoir de susciter un échange avec les lecteurs. On me reproche à l'occasion de faire des articles trop longs, mais je m'efforce surtout d'être clair. Je suis ouvert à la critique si celle-ci est constructive et permet de progresser.
Subscribe
Notify of
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Coup de pouce

Merci d'avance de partager ce post sur votre réseau social favori.

Le libéralisme fait reculer la France d'une place

C'est ça le libéralisme : un outil qui suce jusqu'à la moelle des états, c'est à dire la richesse collective, pour maintenir un ordre social dans lequel les possédants sont en haut de l'échelle.
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Skip to toolbar