Deprecated: Function create_function() is deprecated in /volume1/web/wordpress/wp-content/plugins/LayerSlider/wp/widgets.php on line 4 Les CDD : un service aux entreprises rendu par l'état | Au commencement était le Verbe...

Les CDD : un service aux entreprises rendu par l’état

Traité Transatlantique
Semences : le TAFTA organise la privatisation du vivant. #TAFTA #TTIP
29/07/2014
Ils ont (encore) tué Jaurès
31/07/2014

Les CDD : un service aux entreprises rendu par l’état

Meeting Nouvelle Donne pour les européennes, 18 mai 2014, place de la République, Paris

Dans un précédent article nous avions déjà évoqué le taux ahurissant (82% fin 2012) d’embauches en CDD (contrat à durée déterminée) des personnes issues du Pôle Emploi.

Dans un article du Monde d’aujourd’hui on apprend que la part des CDD a continué d’augmenter pour atteindre, au 1er trimestre 2014, 84%, soit un nouveau record.

On constate également que, parmi les demandeurs d’emploi inscrits au Pôle Emploi, 38% sortaient d’un CDD.

Dans le même temps, le nombre de chômeurs atteint lui aussi un nouveau record avec 3,398 millions de chômeurs en métropole.

Le tableau ainsi composé est plutôt sombre. Le chômage (on ne parle présentement que des chômeurs de catégorie A) continue sa croissance malgré toute la bonne volonté de la droite au pouvoir.
Ce chômage est de plus en plus alimenté par des individus en fin de CDD, les CDD représentant 5 embauches sur 6 malgré une taxation plus forte de ces types de contrats.

En réalité le vivier d’emplois que constituent les chômeurs joue dorénavant le même rôle que l’intérim ou encore les sociétés de prestation de services (surnommées “viandards“) qui vendent au prix fort des individus débauchables à n’importe quel moment.
L’intérim et la prestation de services étaient jusqu’à présent les soupapes de sécurité qui permettaient à une entreprise d’adapter sa main d’oeuvre en fonction de son volume d’activité. Ce sont à présent les chômeurs qui sont contraints d’accepter cette précarité professionnelle afin de prolonger leurs droits au chômage.

Le système s’est donc encore adapté pour son profit au dépens de la collectivité qui doit prendre en charge les salaires des individus (l’allocation chômage) en période d’inactivité.
Dans ce cas, l’inactivité n’est donc plus un accident mais la variable d’ajustement d’une équation de rentabilité.
Dès lors, il s’agit d’un service rendu aux entreprises qui doit leur être facturé, la collectivité assurant désormais le rôle d’une société de prestation de services qui place ses collaborateurs au sein d’organisations qui les louent mais qui prend également en charge leur formation du CP jusqu’aux études supérieures de manière à maximiser leur employabilité.

Il faut donc à nouveau poser la question du Revenu de Base Inconditionnel qui, avec le partage du temps de travail, doit être une mesure d’accompagnement de cette évolution de notre société.

CQFD.

 

Wake up.

Lovegiver

Commenter directement depuis Facebook

Lovegiver
Lovegiver
Je tente de décrypter l'actualité en croisant différentes sources d'informations dont je fournis systématiquement les liens. Je livre également mes réflexions sur la compréhension que j'ai des événements dans l'espoir de susciter un échange avec les lecteurs. On me reproche à l'occasion de faire des articles trop longs, mais je m'efforce surtout d'être clair. Je suis ouvert à la critique si celle-ci est constructive et permet de progresser.

Nous apprécions vos commentaires.

avatar
  Subscribe  
Notify of

Coup de pouce

Merci d'avance de partager ce post sur votre réseau social favori.

Les CDD : un service aux entreprises rendu par l'état

La part des CDD continue d'augmenter au 1er trimestre 2014 pour atteindre 84% des embauches faisant de Pôle Emploi une société de prestation de services.
Skip to toolbar