Mektoub mourir à Calais dans Eurotunnel

Domination américaine
La domination américaine : du général Pershing aux General Settings
28/07/2015
Grèce troïka
La troïka, fer de lance de l’ordo-libéralisme ?
04/08/2015

Mektoub mourir à Calais dans Eurotunnel

Mektoub

Quand David Cameron déclare “qu’il n’exclut aucune action” (Le Point) lui permettant de résoudre le problème que sont Calais et ses migrants, envisage-t-il  d’autres moyens que militaires ?

Compte-t-il proposer pour l’Europe une politique sérieuse et aboutie en matière de gestion des flux migratoires, ou faut-il s’attendre à un nouveau Mers-el-Kebir au cours duquel la Royal Navy sabordera les flottes maritimes et ferroviaires françaises afin d’éviter que celles-ci ne tombent aux mains des envahisseurs ?

La Grande-Bretagne va-t-elle enfin se décider à reboucher ce damné tunnel ?

David Cameron Calais migrantsCe n’est pourtant pas faute de mettre en œuvre tous les moyens possibles. Combien de millions de livres ont-elles été versées à la France pour qu’elle améliore le contrôle à la frontière ? Combien de millions de livres dépensées dans des grilles barbelées et des chiens renifleurs ?

Même Natacha Bouchart, la maire UMP de Calais, qui déclare que tout a déjà été fait, commence à craindre que des miradors puissent un jour faire partie d’un dispositif déjà bien étoffé, que le gouvernement, en signe de bonne volonté, a renforcé  avec des forces de police supplémentaires.

Dans cette cacophonie qui met aux prises les gouvernements français et anglais, les maires de Calais, en France, et de Folkestone en Grande Bretagne, il ne manquait plus que Xavier Bertrand vienne rajouter son grain de sel. Et c’est ce que ce bon ami de Nicolas Sarkozy a fait en menaçant David Cameron de laisser passer les réfugiés en Grande Bretagne, laissant celle-ci se débrouiller seule et appliquer toute politique qu’elle estimera bonne directement sur son territoire.

Si l’intervention de Xavier Bertrand, qui se présente comme un soutien à la maire de Calais, se fait avec des visées électoralistes (Xavier Bertrand est le candidat UMP de la nouvelle grande région Nord-Pas-de-Calais-Picardie), il n’en demeure pas moins que les propos de M. Bertrand ont de quoi surprendre.

Celui-ci met en effet en cause les dirigeants britanniques qu’il accuse de protester pour la forme alors que, de l’autre côté, les patrons britanniques se félicitent quant à eux de profiter de cette main d’œuvre bon marché que sont les migrants de Calais.

«Messieurs les Anglais, cessez votre dumping social et mettez de l’ordre dans votre règlementation du travail illégal ! Ou alors il faudra bouger la frontière et revoir le Touquet» (Le Figaro)

On pouvait craindre que la bataille électorale qui s’annonce dans cette région, où seront candidats Xavier Bertrand (UMP) et Marine Le Pen (FN), tourne autour des problèmes d’immigration, à l’image de celle qui a déjà commencé en PACA entre Christian Estrosi (UMP) et Marion Maréchal Le Pen (FN).

C’est chose faite.

Migrants CalaisIl ne reste qu’à ajouter qu’aucune des propositions faites par la Grande-Bretagne, l’UMP, ou encore le gouvernement français n’a consisté à soulager les souffrances des migrants, même temporairement : nourriture, soins, hébergements ne sont jamais évoqués. Dans le cadre des négociations, les migrants n’existent pas parce qu’on ne veut pas qu’ils existent. La réalité est niée. Seules ses conséquences sont traitées.

Il est important que les français et les britanniques croient dur comme fer que leurs gouvernements respectifs se battent contre l’immigration clandestine afin que ni le FN ni l’UKIP puisse leur reprocher quoi que ce soit. Pour que ce message passe bien, il est impératif qu’aucun geste d’hospitalité ne soit fait en direction des migrants afin qu’aucun gouvernement ne puisse faire l’objet d’accusations de complaisance , une complaisance qui pourrait faire un “appel d’air” promettant toujours plus d’étrangers en situation illégale sur notre sol.

Pour que ces indésirables ne viennent plus se masser à Calais, où se trouve la frontière franco-britannique, il est important que ceux-ci comprennent que rien ne sera fait pour leur épargner quoi que ce soit. Nombreux sont ceux dont les chairs continueront d’être découpées par les barbelés, nombreux sont ceux qui mourront écrasés par des camions ou électrocutés par des trains dans l’indifférence générale. Après avoir survécu à la traversée de la Méditerranée, certains viendront mourir dans les tunnels sombres qui traversent les profondeurs froides de la Manche.

Avant de mourir, ils auront peut-être le temps de dire non pas “merci”, mais “mektoub“. Ils diront que tel était leur destin et qu’aucun européen ne les a aidés, sauf peut-être en bombardant leurs villages pour les débarrasser du danger islamiste.

[gap height=”10″]

Wake up.

Lovegiver

Commenter directement depuis Facebook

Lovegiver
Lovegiver
Je tente de décrypter l'actualité en croisant différentes sources d'informations dont je fournis systématiquement les liens. Je livre également mes réflexions sur la compréhension que j'ai des événements dans l'espoir de susciter un échange avec les lecteurs. On me reproche à l'occasion de faire des articles trop longs, mais je m'efforce surtout d'être clair. Je suis ouvert à la critique si celle-ci est constructive et permet de progresser.
Subscribe
Notify of
guest
1 Commentaire
newest
oldest most voted
Inline Feedbacks
View all comments

Coup de pouce

Merci d'avance de partager ce post sur votre réseau social favori.

Mektoub mourir à Calais dans Eurotunnel

La bataille pour Calais s'engage. David Cameron feint de fulminer pendant que Xavier Bertrand, prétendant au trône régional, s'en mêle. Quid des migrants ?
1
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Skip to toolbar