A quoi servent les partis politiques ?

L’INSEE échoue sur l’intégration du SEC2010 en France
02/01/2015
Les partis vus par les partis
03/01/2015

A quoi servent les partis politiques ?

La question paraît simple à première vue, mais comment y répondre ?

Je me souviendrai toujours de l’expérience “Luc Ferry” dans le gouvernement Raffarin, expérience qui s’était terminée en eau de boudin et qui nous avait valu l’une des phrases les plus odieuses que j’ai jamais entendue dans la bouche de quelqu’un qui se présentait comme un républicain  (je cite de mémoire) : “plus jamais quelqu’un issu de la société civile“.

Quand nos politiques pensent que la politique est une chasse gardée , est-ce que cela ne signifie pas que le pouvoir a été accaparé et le peuple dépossédé ?

Au profit de qui ? Des énarques, c’est à dire des hauts-fonctionnaires qui devraient être au service de ce peuple ? On pourrait alors parler d’une révolution de palais dans le temps, presque par habitude.

Mais pas seulement. Prenez la famille Sarkozy par exemple, dont l’un des fils, parce que Sarkozy, prétendait à la gouvernance de l’EPAD et pouvait pour cela compter sur le soutien sans faille des Balkany. On a aussi des comportements basés sur l’hérédité, le nom, la famille, presque une nouvelle aristocratie républicaine.

Alors à quoi servent les partis politiques ?

Le Monde Diplomatique, janvier 2015Pour les partis radicaux comme Podemos ou Nouvelle Donne, qui veulent changer la société, la place est ténue, le pari difficile. Comment en effet rejeter un système politique et ses dérives tout en en acceptant les règles du jeu ? Règles qui consistent à créer un parti, avec une structure permanente, des financements, etc.

On peut trouver des exemples, des personnalités, qui ont changé le système de l’intérieur après s’être pliés aux règles de fonctionnement de leurs écosystèmes politiques respectifs : Gorbatchev il y a 25 ans, l’actuel pape François sont de ceux-là, mais aucun des deux n’évoluait, ou n’évolue, dans un contexte démocratique.

Dans notre démocratie l’alternance a pris la place du hasard. Dans ce système bien huilé, les plans de comm’ s’appuient sur des outils médiatiques où la neutralité a cédé la place au copinage et aux ménages. On vote pour élire nos dirigeants comme on le ferait dans The Voice ou Secret Story. Mais aucun de ces partis ne représente plus le peuple. Tous pensent changer cette image en changeant de nom : l’UMP, le F-Haine, le “nouveau” centre, le “nouveau” parti anti-capitaliste. Comme le font les entreprises qui veulent se faire oublier : le Crédit Lyonnais (à présent LCL) ou Spanghero pour ne citer que celles-là.

Comme très souvent, le Diplo nous offre ici un article qui donne à penser.

A quoi servent les partis politiques ? (Le Monde diplomatique, janvier 2015).

 

Wake up.

Lovegiver

Commenter directement depuis Facebook

Lovegiver
Lovegiver
Je tente de décrypter l'actualité en croisant différentes sources d'informations dont je fournis systématiquement les liens. Je livre également mes réflexions sur la compréhension que j'ai des événements dans l'espoir de susciter un échange avec les lecteurs. On me reproche à l'occasion de faire des articles trop longs, mais je m'efforce surtout d'être clair. Je suis ouvert à la critique si celle-ci est constructive et permet de progresser.

Nous apprécions vos commentaires.

avatar
  Subscribe  
Notify of

Coup de pouce

Merci d'avance de partager ce post sur votre réseau social favori.

A quoi servent les partis politiques ?

A quoi servent les partis politiques ? (Le Monde diplomatique, janvier 2015)
Skip to toolbar