Deprecated: Function create_function() is deprecated in /volume1/web/wordpress/wp-content/plugins/LayerSlider/wp/widgets.php on line 4 PS : quitte à changer... | Au commencement était le Verbe...

PS : quitte à changer…

Accord européen sur le climat : qui perd gagne ?
24/10/2014
Budget de la Sécu 2015: les dix chiffres clés
28/10/2014

PS : quitte à changer…

Changer le nom du PS, ceci était dans le prolongement du positionnement “rénovateur” de celui qui finira par devenir le Premier Ministre de François Hollande.

Les français sont habitués aux changements cosmétiques, mais dans le cas de la proposition de Manuel Valls, s’agit-il de cosmétique ?

A l’époque, le “Crédit Lyonnais” avait changé son nom pour “LCL” afin de faire oublier la ruine que les contribuables avaient payé de leur poche.

Plus  récemment, Marine Le Pen pensait laisser tomber la marque “Front National” pour quelque chose de nouveau, moins connoté, pour finaliser la transformation du parti légué par son père, comme si la chrysalide n’était pas déjà papillon.

Il se pourrait en revanche que Valls n’ait jamais été socialiste et que le PS n’ait été qu’un moyen d’accéder au pouvoir. Auquel cas, le changement de nom, l’abandon de la marque “PS” pour autre chose, n’est pas utile. Il suffit de changer le nom de notre premier ministre.

Wake up.

Lovegiver

Commenter directement depuis Facebook

Lovegiver
Lovegiver
Je tente de décrypter l'actualité en croisant différentes sources d'informations dont je fournis systématiquement les liens. Je livre également mes réflexions sur la compréhension que j'ai des événements dans l'espoir de susciter un échange avec les lecteurs. On me reproche à l'occasion de faire des articles trop longs, mais je m'efforce surtout d'être clair. Je suis ouvert à la critique si celle-ci est constructive et permet de progresser.

Nous apprécions vos commentaires.

avatar
  Subscribe  
Notify of

Coup de pouce

Merci d'avance de partager ce post sur votre réseau social favori.

PS : quitte à changer...

Changer le nom du PS était la suite logique du programme "rénovateur" proposé par Manuel Valls quand il affrontait Ségolène Royal en interne du PS.
Skip to toolbar