Sarkozy et le “mensonge” : un métier

Texte de : La chanson de Craonne
11/11/2014
Dominique Rousseau : le non-sens de la démocratie représentative
11/11/2014

Sarkozy et le “mensonge” : un métier

Sarkozy parle d’une marée de boue contre lui. Vu les casseroles qu’il a au cul il doit s’attendre à un raz de marée de merde.
Même une partie de l’UMP le lâche c’est dire…

Accuser le pouvoir de mensonge est une réponse facile en vogue à l’UMP : Fillon a fait de même à propos des déclarations de Jouyet dans le cadre de la même affaire. Quoique “affaire” est somme toute un bien grand mot pour ces querelles de personnes qui éclaboussent le pouvoir et qui, bizarrement, permettent de faire abstraction du fond de l’affaire que nous allons sommairement rappeler : lors de la campagne présidentielle de 2012, Nicolas Sarkozy, qui voulait mettre toutes les chances de son côté, s’est permis de dépasser les montants autorisés par l’état dans le cadre d’une telle élection. Sommé par l’organisme de contrôle de rembourser cette somme, celui-ci s’est déchargé sur l’UMP du paiement de l’amende avec l’accord de Bercy.

Le patron pique dans la caisse, se fait prendre la main dans le sac, est condamné, mais demande à l’entreprise de payer l’amende. Connaissant Sarkozy, il va faire une note de frais un peu gonflée, comme au bon vieux temps de Bygmalion…

Sur ce, Marine Le Pen, qui n’a jamais rien à dire parce qu’elle est blonde, en profite pour glisser au passage que c’est bien le système UMPS qu’elle dénonce et que ces gens-là sont cul-et-chemise. Alors qu’au fond, elle devrait être plutôt d’accord avec le fait que Fillon, secrétaire général d’un parti ruiné par Sarkozy, tant du point de vue de ses finances que de sa réputation, souhaite que les procédures judiciaires à l’encontre de l’ex-président non seulement aboutissent mais soient menées avec la plus grande diligence, sans quoi Sarkozy, s’il était élu en 2017, pourrait échapper aux juges qui le traquent, renseignés en cela par Didier Schüller et, si ce n’est encore fait, Patrick Balkany qui en sait très très long, trop peut-être, sur les pratiques frauduleuses et mafieuses de son ami de Neuilly, dans les Hauts-de-Seine.

Sauf que voilà, Fillon, échaudé par sa mésaventure avec Copé, l’âme damnée de Sarkozy (ou plutôt l’âne bâté), veut mettre toutes les chances de son côté et s’adresse au secrétaire général de l’Elysée pour lui donner son sentiment sur le fait que la Justice n’avance pas assez vite et qu’il sera peut-être trop tard quand elle touchera au but.

Et là, c’est le drame, car 2 journalistes du Monde qui enquêtaient sur les méfaits du sarkozysme, passaient justement par là alors que Fillon et Jouyet devisaient sereinement sur la justice en notre beau pays.

 

Wake up.

Lovegiver

Commenter directement depuis Facebook

Lovegiver
Lovegiver
Je tente de décrypter l'actualité en croisant différentes sources d'informations dont je fournis systématiquement les liens. Je livre également mes réflexions sur la compréhension que j'ai des événements dans l'espoir de susciter un échange avec les lecteurs. On me reproche à l'occasion de faire des articles trop longs, mais je m'efforce surtout d'être clair. Je suis ouvert à la critique si celle-ci est constructive et permet de progresser.
Subscribe
Notify of
guest
1 Commentaire
newest
oldest most voted
Inline Feedbacks
View all comments

https://twitter.com/samuellaurent/status/532923739202396160

Coup de pouce

Merci d'avance de partager ce post sur votre réseau social favori.

Sarkozy et le 'mensonge' : un métier

Avant d'être président, Sarkozy était avocat. C'est là qu'il a appris à mentir aux juges et aux jurés.
1
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Skip to toolbar