Le vote obligatoire, un suicide démocratique

Homogamie
RicheConjointj = α + r × ß1 RicheHéritieri + ß2 RicheTravailleur + γX ij + u
07/04/2015
Présidentielle 2017
Présidentielle 2017 : FN out
08/04/2015

Le vote obligatoire, un suicide démocratique

Vote obligatoire

Un abîme d’incompréhension sépare les élus des Français (Le Figaro)

“On” évoque une hypothétique obligation de voter afin de pousser les français vers les urnes.

Je pense que ce serait une erreur. En effet, si j’estime, quant à moi, que le vote est important et que celui ci se prépare dans le cadre d’une démarche personnelle d’information, de recherche, de compréhension (le rôle d’un bon journaliste…), qui amènerait chacun à s’exprimer en toute conscience dans l’isoloir, l’obligation de voter n’est pas forcément une bonne solution.

L’obligation de voter, qui consiste à viser le 100% de suffrages exprimés, ne peut avoir de sens que si 100% des votes sont pris en considérations. Faire déplacer les gens pour ne prendre en compte qu’une partie des suffrages exprimés serait un comble. Par conséquent, cela pose la question de savoir pourquoi on ne comptabilise que les bulletins qui désignent un parti.

Taux d'abstention comparés

D’aucuns souligneront que, depuis peu, les votes blancs sont comptabilisés à part, pas comme des votes nuls. Mais quels impacts ces votes blancs ont-ils sur la vie démocratique ? Ce n’est qu’un baromètre de plus, un sondage grandeur nature à l’échelle d’une nation toute entière mais dont les politiques ne font rien et qui ne change rien pour les français.
Imaginons que 100% des français votent, mais blanc ou nul à 60%, que vont faire les politiques ? Quitter leurs fonctions ?
Si les votes blancs ne servent à rien et que les politiques ne se remettent pas en cause d’une façon ou d’une autre, alors l’obligation de voter ne sera qu’un moyen détourné de se prévaloir d’un soutien qui, en réalité, n’existe pas.

D’autre part, au vu de l’image absolument négative que les personnels politiques trainent derrière eux comme des casseroles, comme on peut le lire dans cette enquête du CEVIPOF (baromètre de la confiance politique), l’obligation de voter serait absolument mal vécue par les français qui accepteraient de mauvaise grâce de contribuer à l’élection de gens en lesquels ils n’ont pas confiance ou n’aiment pas.

L’article du Figaro est titré : “Vote obligatoire : un aveu de faiblesse des politiques en quête de légitimité“. On ne pourrait mieux résumer la situation.

Vote obligatoirePourtant, une note de la Fondation Jean Jaurès remise à François Hollande par Gilles Finchelstein, un proche de Manuel Valls, se prononce en faveur de l’obligation de vote. Gilles Finchelstein remarque que les français, qui y étaient jusqu’à présent opposés, seraient 57% en faveur d’une telle mesure.

S’agit-il des mêmes 57% en faveur du maintien de Manuel Valls à Matignon ? (OK, elle était facile)

Gilles Finchelstein pense même que cette obligation devrait être accompagnée d’une sanction financière.

En contrepartie, il conviendrait de prendre en compte les votes blancs et d’accepter qu’un élu ne reçoive son mandat que d’une majorité relative.

Un débat aura certainement lieu dans un avenir très proche sur cette question puisque François Hollande a confié à Claude Bartolone, président de l’Assemblée Nationale, et Gérard Larcher, président du Sénat, une mission portant sur “L’engagement citoyen et le lien républicain“.

Leurs conclusions devraient être rendues d’ici peu.

Wake up.

Lovegiver

Commenter directement depuis Facebook

Lovegiver
Lovegiver
Je tente de décrypter l'actualité en croisant différentes sources d'informations dont je fournis systématiquement les liens. Je livre également mes réflexions sur la compréhension que j'ai des événements dans l'espoir de susciter un échange avec les lecteurs. On me reproche à l'occasion de faire des articles trop longs, mais je m'efforce surtout d'être clair. Je suis ouvert à la critique si celle-ci est constructive et permet de progresser.

Nous apprécions vos commentaires.

avatar
  Subscribe  
Notify of

Coup de pouce

Merci d'avance de partager ce post sur votre réseau social favori.

Le vote obligatoire, un suicide démocratique

#Vote obligatoire: un aveu de faiblesse des politiques en quête de légitimité selon Le Figaro. La fondation Jean Jaurès se prononce pour ce vote obligatoire
Skip to toolbar